Mon cheminement vers l’anti-gaspillage

Neuves-mois - Blog maman / Humeur  / Mon cheminement vers l’anti-gaspillage

Mon cheminement vers l’anti-gaspillage

Depuis près d’un an,  j’entame une démarche anti gaspillage surtout au niveau des vêtements et des produits de beauté. Je suis loin d’adopter un mode de vie minimaliste, mais j’ai pris conscience que j’avais énormément de choses inutiles bien que je n’ai pas de pièce de luxe.

Suite à de nombreux échanges avec ma communauté, j’ai décidé de partager mes actions et peut-être en découvrir d’autres (n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires). Je ne suis pas un exemple parfait, mais j’essaie de m’améliorer chaque jour. Je ne me fixe pas d’objectifs précis, j’avance avec mes convictions et j’assume tous mes choix.

Cet article n’est aucunement sponsorisé par toutes les alternatives que je vais proposer. Je les découvert grâce à des connaissances et maintenant je suis une grande adepte c’est pourquoi je souhaite à présent partager avec vous. Je suis devenue sensible à ce que je consomme et pourquoi je le fais, je me suis mise en quête de solutions sans pour autant me priver. J’ai toujours été une personne globalement raisonnable c’est surtout que je conservais énormément de choses. Je voulais apprendre à acheter utile tout en me faisant plaisir. Je ne suis pas encore prête à adopter un dressing minimaliste mais au moins il est de plus en plus vide !

L’achat seconde main :

Je suis une grande consommatrice de maquillage. J’ai une collection démesurée de produits, et ce depuis toujours. Je me maquille tous les jours et ce n’est pas pour camoufler mes défauts, c’est pour moi une vraie passion, un temps pour moi.

J’ai donc un budget pour les produits que je convoite et la plupart du temps mes proches m’en offrent en connaissant mon penchant. Sauf qu’au fur et à mesure j’en accumule pas mal et je n’ai pas forcément le temps de tout tester.

Je me suis donc tournée vers le site Takk Paris pour mes achats cosmétiques à petits prix. C’est une bonne alternative pour avoir des produits neufs et ce pour tous les goûts. De plus, 5% de vos achats sont reversés à l’association de son choix.

Il faut être réactif dès que le stock est mise à jour et j’arrive généralement à mettre la main sur ce que je veux.

 

La location de vêtements :

Depuis maintenant près d’un an, je me suis mise à la location de vêtements grâce à l’enseigne le ClosetJ’ai découvert ce concept via une amie qui en était très ravie. J’ai longuement hésité car je ne me voyais pas louer des vêtements au quotidien et après une box d’essai : je suis devenue accro. C’est simple, l’abonnement est mensuel en choisissant le nombre de pièces que l’on souhaite recevoir. Vous portez, vous renvoyez et vous recommencez. Il est même possible de garder la pièce si vous l’aimez trop.

Il y a également une « braderie » avec des vêtements de la saison dernière où vous pouvez choper des pépites à petits prix.

Les vêtements sont de très bonne qualité et le service client parfait. Je n’ai jamais eu le moindre souci avec la livraison ou l’état des produits.

Pour ma fille, j’ai toujours été très minimaliste. Je n’ai jamais craqué sur une pièce et je n’ai jamais fait de folie particulière. J’ai toujours acheté de manière raisonnée en sachant qu’elle grandit assez vite. Je me tourne souvent vers les mêmes enseignes pour elle.

J’évite d’acheter en avance car je ne suis jamais sûre si finalement elle porte telle ou telle pièce. Sa taille peut varier d’un mois à l’autre alors j’avance selon les saisons. On essaie toujours et si cela ne convient pas je rends immédiatement : je ne conserve pas « où cas où ».

Le tri drastique :

Je m’impose un tri tous les mois dans tous les domaines : placards de cuisine, vêtements, produits de beauté, etc. Cela ne me prend pas plus de temps que cela, je le fais pendant la sieste de la petite ou lorsque j’ai un jour de congé. Je conserve uniquement les articles qui me vont encore, que j’aime puis le reste vont à des proches ou à des associations. J’achète uniquement le même nombre de vêtements dont je me suis délestée.

J’ai mis en place un système de rangement assez rigoureux avec des boîtes, des panières (ce qui rend fou mon mari), mais au moins mon stock est géré de manière plus visible.

Je ne suis pas moralisatrice sur la grande consommation, mais j’ai eu besoin ses dernières années d’adopter une autre manière de vivre. Je ne veux plus acheter pour acheter et surtout conserver des choses.

 

Je ne vous cache pas que cela me demande de l’énergie au début notamment pour la mise en place. À présent, je gère assez bien mon organisation et j’aide mon entourage quand il me sollicite. Je ne traine plus dans les magasins comme avant, je sais pourquoi je fais cet achat et je sais ce qui peut attendre aussi.

Je crois qu’aujourd’hui il est important pour moi de transmettre cette consommation maîtrisée à ma fille. Même si j’embête parfois mon entourage à regarder ce qu’on lui offre et à limiter les cadeaux en dehors des fêtes (Noël et anniversaire), j’estime que je suis responsable de son éducation. J’ai mûrement réfléchi à mon rapport avec ce besoin de consommer et j’ai trouvé toutes ses alternatives qui me conviennent. Chacun est libre d’envisager les choses comme il le souhaite je ne me permettrais pas de juger les méthodes des autres, l’essentiel est de trouver son équilibre.

4 Commentaires
  • yasmine Diamin
    11 février 2020 à 17 h 27 min

    Je ne connaissais pas Tikk paris. Je fais le tri vêtement chaque saison, pas mis je donne. Et surtout comme j’ai pris du poids je n’achète pas de vêtement exit la solution de la taille au dessus. Gaspillage alimentaire, je note les dates de péremption sur mon frigo et je cuisine en fonction. c’est la démarche qui compte, même si l’on n’est pas des queen.

  • Amandine
    22 février 2020 à 20 h 44 min

    bravo bravo bravo, on devrait toutes faire ça mais malheureusement c’est beaucoup de temps
    moi jessaye de changer mes habitudes par petites étapes

  • Olivia Ladybird
    21 mars 2020 à 12 h 07 min

    Coucou bravo pour tous le chemin que tu as parcouru depuis un an, je suis loin d’en être arrivé là, mais je commence moi aussi à consommer de manière plus éthique (les friperies et vinted sont mes amies eheh). Je ne trie pas aussi souvent mes vêtements et je me rends compte que je devrais le faire car certains vêtements sont oubliés au fond d’un placard, et c’est dommage !

  • Lilou
    3 mai 2020 à 15 h 52 min

    Oui il faut aller vers le zéro déchet. J’ai totalement réduit les déchets dans ma salle de bain. Et je commande tout sur Womumbox.com
    Que des produits sans risques pour la maman et le bébé et zéro déchet.

Laisser un commentaire