Le blog d’une maman décomplexée
qui partage son quotidien avec franchise !

Cet article aurait dû être publié au mois de novembre dernier. Dans le tourbillon du quotidien : il est resté inachevé. Je le termine aujourd'hui car il est important pour moi de laisser une trace pour mon enfant. 2007 - 2017. J'ai beau essayé de me dire que ce n'est qu'un rêve, mais rien n'y fait, j'ai pourtant essayé de laisser passer les saisons. Mais pas une minute ne se passe sans que je ne pense à toi. J'avais l'espoir qu'avec le temps son souvenir soit moins douloureux mais est-ce vraiment possible d'oublier une disparition pour laquelle nous n'étions pas prêt ?...

Souvent on me demande comment je fais pour vivre avec autant de conviction avec un entourage parfois à l’opposé de ma manière d’être. Soyons clair : je n’impose à personne mon mode de vie, j’essaie toujours de satisfaire tout le monde mais parfois je me pose la question : « pourquoi est-ce à moi de faire un effort » ? Souvent c’est pour éviter les polémiques ou pour ne pas choquer les autres que je me fais toute petite. Et puis un jour, j’ai dit stop, j’ai décidé d’être grande et de vivre ma vie de mère et de femme...

Ma fille a eu 9 mois. Nous nous rapprochons de sa première bougie (enfin). J'ai donc voulu faire un bilan pas d'elle particulièrement car je ne pense pas que cela intéresse quelqu'un mais plutôt mon ressenti face à ce cap symbolique des 9 mois. Je n'ai pas vraiment été à l'aise avec la période nourrisson et c'est sans regret que j'en sors aujourd'hui. Comme tu dois maintenant me connaître, je ne vais pas écrire sur cet amour indescriptible que je ressens pour ma progéniture. Tu le sais, mon blog est avant tout un espace où je souhaite partager toutes les difficultés...

Vous allez dire que j'ai eu une vie bien déprimante à force d'écrire des sujets comme celui-ci. Mais c'est la mienne et j'ai pour ligne éditoriale d'être franche et transparente. J’ai pensé que j’allais avoir 30 ans dans 3 mois. Déjà. J’ai toujours imaginé que je ferai une énorme fête pendant des jours et des jours mais finalement il n’en sera rien car j’ai fait un constat effroyable (ou pas) : je n’ai personne à inviter. Comme pour mon EVJF - que je n’ai pas fêté pour les mêmes raisons  - je me retrouve seule face à ce jour qui me paraissait...