Maman a (encore) quitté Instagram !

Neuves-mois - Blog maman / Humeur  / Maman a (encore) quitté Instagram !

Maman a (encore) quitté Instagram !

C’est l’ère du temps. Personne n’est passé à côté de la folie Instagram. Personne. Même pas moi. Cela fait quasi un mois que j’ai disparu de ce réseau social pour la deuxième fois. Je m’y sentais de moins en moins à ma place, je n’échangeais plus comme avant et surtout je n’avais plus ma liberté d’expression. Car, à chaque fois que j’exprimais un avis différent de l’opinion publique (et Dieu sait que j’en ai beaucoup) me voilà envahie de commentaires pas très bienveillants !

Je relate ici ma propre expérience et mon propre rapport avec cette application. Je ne jette pas la pierre à toutes celles qui se retrouvent dans ce réseau social c’est d’ailleurs tant mieux pour vous. En ce qui me concerne, j’ai tenté l’aventure à plusieurs reprise sans succès alors pourquoi maman a encore quitté Instagram ?

Parce que j’en avais marre de voir la vie des gens :

Vous connaissez mon franc parler. J’en ai eu assez de voir le quotidien des gens et leur « fil d’actualité ». Qu’est ce que cela m’apportait de voir la tenue du matin du bébé de la voisine ? Ou encore de savoir qui a pris quoi au petit déjeuner : rien absolument rien.

J’ai surtout voulu m’inscrire pour échanger de manière plus instantanée avec des lectrices et des blogueuses que j’apprécie énormément. Je recevais pas mal de questions par mail alors je trouvais que cela faisait plus réel et plus personnalisé de répondre à chacun. En aucun cas mon but était de « suivre » le quotidien des personnes et d’entrer malgré moi dans leur intimité.

Mon Instagram était au nom de mon blog, je ne voulais pas en faire un espace personnel. Mon endroit à moi il est ici où je raconte mes peines, mes coups de gueule sans tabou et sans retenue.

Nous sommes dans une époque où tous ce que l’on dit, écrit est constamment décortiqué et traduit de manière maladroite. J’ai eu l’impression de « devoir » partager autre chose que mes articles parce que c’est la tendance cette communication éphémère. Et être celle que je ne suis pas : c’est épuisant. Je ne suis pas le genre de femme qui immortalise chaque instant de son quotidien dans le but de le faire partager à ses abonnés. Qui suis-je pour faire cela ? Qu’est-ce que j’apporte réellement avec cette application ?

Je me suis lassée de voir par ce biais la vie des gens. J’ai besoin de réel, de concret, d’une vraie place au lieu d’un « like » qui ne me traduit pas ce l’autre ressent (à part qu’il aime ma photo).

Parce que pour une mère c’est parfois toxique :

J’ai toujours été contre la surexposition sur les réseaux sociaux et ce qui me déplaît le plus c’est d’avoir des nouvelles de mes proches uniquement par ce biais alors que l’on peut boire un café tranquillement au coin de la rue. De plus en plus le phénomène de comparaison avec nos enfants, nos choix, nos cultures entre en ligne de compte ce qui peut parfois fragiliser une maman peu sûre d’elle.

Je l’ai bien constaté avec l’essor de la parentalité positive, communication bienveillante, maternage proximal etc. Si nous avions le malheur de partager un bout de notre quotidien qui ne correspondait pas à cette manière de vivre, nous avions droit à un lynchage absolu. Ce qui m’a inspiré cet article.

On en vient à se justifier continuellement parce qu’on n’allaite pas son enfant, parce qu’on a pas de jouets Montessori ou encore parce qu’on ne va pas tous les jours au parc (du moins l’hiver pour ma part). Même si je suis assez déterminée dans mes choix, j’ai parfois douté de mes décisions quand je voyais une autre maman faire autrement. Je devenais influençable avec toutes ses « influenceuses » d’ailleurs ou au contraire je cherchais à me différencier de cet univers qui ne me correspondait pas du tout.

Je crois que l’on peut aussi parler de maternité ou de sujets divers sans forcément se montrer ou exposer toute sa vie sur internet. Pour moi la limite était floue, entre le partage des idées, des comptes, les posts sponsorisés : je m’y perdais clairement. J’ai compris que chacun utilisait cette application à sa manière et que c’était même devenu un métier (Instagrameur/se) ce qui n’était pas le cas avant. Maintenant il faut faire attention à ce que l’on dit parce que l’on est « suivi » et sous-entendu copié.

Parce que ma vie est éloignée des « codes » :

Je ne suis pas adepte de belles photos, je ne suis pas une pro des storys et je pose rarement des questions aux mamans. Je suis plutôt d’une genre râleuse sur Instagram et je ne livre pas spécialement mes sentiments (sous une photo je n’en vois toujours l’intérêt). Je peux comprendre le besoin d’expression, de partage c’est bien ce que l’on fait sur un blog mais j’ai dû mal à saisir les mises en scène parfois et le manque de spontanéité. Je suis une grande fervente de l’écriture, c’est même sacré pour moi et ce nouveau style qui émerge avec Instagram ne m’a pas convaincu. Je n’arrive pas à montrer un bout de ma vie mais pas trop, à faire des déclarations en hastag, à me méfier des gens alors que je les adore.

Pour l’instant mon compte est toujours actif mais je n’y vais plus du tout. J’ai réussi à conserver des liens au-delà de l’application avec certaines personnes et nous nous parlons quasiment tous les jours. Je crois que je n’ai pas su m’adapter aux différents changements et je n’arrive pas à faire abstraction de ce qui ne me plaît pas pour conserver ce que j’apprécie : le partage.

 

15 Commentaires
  • Soa
    26 octobre 2018 à 8 h 08 min

    Moi, j’ai une toute autre approche d’Instagram, je l’utilise bien sûr pour partager mais surtout comme un outil pour moi de garder les meilleurs moments de ma vie de famille, des livres que je lis, des belles choses que je prends en photos, de nos voyages. Instagram et Pinterest sont pour moi complémentaires, le premier est une sorte d’album photos numérique et le second me permet de mettre dans un même endroit les belles photos des autres.

  • Madame Bobette
    26 octobre 2018 à 11 h 08 min

    J’aime beaucoup instagram pour m’inspirer, me donner des idées et suivre quelques personnes que j’apprécie. Pour ce qui en est de mon utilisation, je suis bien incapable de prendre des photos rien que pour instagram! D’ailleurs, je suis loin de publier quotidiennement car j’ai finalement très peu de photos que j’arrive à recadrer pour préserver l’anonymat, que ça reste parlant et que ça ait un minimum d’intérêt… Bref, je l’utilise comme j’en ai envie, pour moi avant tout, pour créer quelques liens (j’y ai d’ailleurs fait de chouettes rencontres) mais c’est tout, pas de pression… Ma vie m’appartient et mes followers n’en connaissent pas le tiers 😉

  • Charlotte - Enfance Joyeuse
    26 octobre 2018 à 11 h 13 min

    Si tu ne te sentais plus à l’aise avec Instagram, que tu ne t’y retrouvais plus, tu as bien fait de délaisser cette application. Après tout, la vie, la vraie, elle est pas derrière ton écran et elle est trop courte pour la passer à faire quelque chose avec lequel tu n’es plus en accord. 🙂

  • madamezazaofamrs
    26 octobre 2018 à 14 h 00 min

    Voilà plusieurs articles que je lis chez toi et je m’y retrouve beaucoup, dans celui là aussi, je reviendrai

  • Picou
    26 octobre 2018 à 22 h 15 min

    Perso j’adore instagram malgré tous ces défauts mais je comprends tout à fait ton point de vue et si c’est ton opinion, aucun scrupule à t’en aller! Je continuerai à te suivre ici!

  • WorkingMutti
    27 octobre 2018 à 9 h 11 min

    Je suis une vieille moi (pourtant j’ai 28 ans), mais je n’ai jamais fichu un pied sur Instagramm ou Snapchat. Instagramm me paraît être tellement superficiel. Chacun affiche ses plus belles photos mises en scène, il n’y a pas grand chose de naturel.

  • Vickyvicky
    28 octobre 2018 à 22 h 21 min

    T’inquiète pas moi aussi j’ai quitté insta . Pourquoi ?
    1- c’est devenu trop pro. En effet certains l’utilise pour faire leur pubs ( surtout ceux qui vendent leur programme de fitness) . Les images sont trop belles pour être vrai.
    Et surtout les sponsoring et assimilés. Ça m’énerve très fort. Car tu passes pour une mauvaise mère car tu n’as pas la dernière poussette dernier cri ( qu’on lui a offerte au passage et ça ces dames ne le disent pas!!!)
    Bref Instagram est devenue trop commerciale a mon goût. Un peu comme Hellocoton ( Houla je vais me faire hurler dessus)

  • Madame Nounours
    7 novembre 2018 à 16 h 18 min

    Instagram c’est pas mal comme réseau social, j’aime bien suivre des comptes de mes amis et de certains blogueurs que je suis mais il est vrai qu’il y a certains comptes notamment ceux appartenant à des mamans qui me laisse très dubitative. car ça fait « trop parfait » à mes yeux et ça m’agace car ça fait très mise en scène je trouve. Après perso, si je publie quelque chose qui ne rentre pas dans ‘le moule » si je peux le dire ainsi, ben perso je m’en fiche royalement et ça me passe au-dessus de la tête mais bon ça reste mon avis personnel.

Laisser un commentaire