Alors les vacances en famille à la Réunion c’est comment ?

Neuves-mois - Blog maman / Humeur  / Alors les vacances en famille à la Réunion c’est comment ?

Alors les vacances en famille à la Réunion c’est comment ?

Je me pose enfin pour vous raconter mon périple réunionnais d’un point vue plutôt familial. Je ne vais pas te lister tous ce que nous avons fait mais plutôt parler des effets de ce voyage tant attendu sur notre famille. Ce n’est pas rien de faire 10 000 km et rester plus d’un mois dans un endroit familier pour moi et inconnu pour eux.

Cela nous a bien évidemment demander une sacrée organisation, nous avons pu faire tous ce qui était prévu sans trop de couacs pendant le séjour.

Je partais donc avec le cœur en vrac : j’avais raté le concours, au boulot le départ de ma collègue préférée me pesait, à la maison mon état général n’était pas non plus au beau fixe et surtout personne à qui en parler sans craquer. Autant dire que cette parenthèse était la bienvenue. Alors les vacances en famille à la Réunion c’était comment ?

Ce qui a changé :

Je suis toujours très discrète sur ma vie privée avec ma famille et amis de la Réunion. Je n’ai jamais ramené un homme chez mon père et je ne parle que très peu de ma vie sentimentale. Ce fut donc une grande première d’y amener mon mari et ma fille en un seul voyage. J’avais connu jusque-là mon île toute seule, vivant au rythme du soleil et du rhum.

J’étais à présent responsable d’un petit être vivant qui ne pouvait visiblement pas rester enfermé toute la journée ! J’ai donc essayé d’organiser des sorties plutôt touristiques pour faire découvrir la Réunion tout en se reposant un peu car nous étions en vacances tout de même.

J’ai donc visité mon île d’une autre manière, avec un regard différent et un rythme … décalé. J’ai voulu préserver au maximum les habitudes de ma fille et nous nous adaptions en fonction de ses siestes pour les sorties. Elle a été très agréable à chaque fois, pas de crise de fatigue ingérable et comportements désespérants au sein de ma famille. Elle s’est bien acclimatée à la nourriture, au décalage horaire, à la météo vraiment j’ai été très surprise.

Ce qui a été difficile :

Les vacances avec un enfant de 16 mois : ce n’est pas de tout repos ! Je n’ai pas honte de dire que j’étais frustrée de ne pas pouvoir faire ce que je voulais, de ne pas pouvoir dîner sous le soleil couchant et de ne pas boire de mojito jusqu’au bout de la nuit.

Je n’ai pas eu un moment pour moi toute seule, j’ai eu ma famille avec moi 24h/24h et si tu connais mon goût pour l’indépendance j’ai parfois pété les plombs … J’ai eu l’impression d’être à la maison, d’avoir la même routine mais être délocalisée tout simplement mais pas du tout en vacances.  Ma fille comme tout enfant en vacances avait un niveau d’excitation au maximum il a fallu canalisé sa joie de vivre !

J’ai eu aussi le cœur gros parce que je me suis sentie autant seule là-bas qu’ici. C’est alors que j’ai pris conscience que la vie n’était pas meilleure à la Réunion. Le constat était le même : niveau amical c’est le point mort partout. Personne ne m’attendait avec impatience, personne pour me raconter tout ce que j’avais manqué pendant ses 5 longues années. J’ai accusé le coup quelques jours puis la joie d’être à la Réunion a envahi mon cœur et nous avons parcouru mon île tous les 3.

J’ai définitivement tourné cette page de « meilleure amie » pour la vie. Cette occasion d’avoir une personne qui me connaît par cœur avec laquelle je partage tout ne m’a pas été offerte.  J’ai plusieurs amies qui connaissent une part de mon histoire, nous échangeons sur certains sujets et cela me suffit. Je continue à aller seule chez Sephora je n’ai pas encore trouvé une personne addict aux palettes de maquillage !

Je suis rentrée pour moi avant tout, parce que cela faisait 5 longues années et je ne laisserai plus jamais autant de temps s’écouler …

Ce que je retiendrai :

J’ai pris conscience que je pouvais survivre 5 semaines non stop en famille ! Nous étions jamais partis aussi loin et longtemps cela nous a fait beaucoup de bien.

J’ai eu une année très difficile et j’entame actuellement une profonde remise en question dont je vous parlerai bientôt. J’avais besoin de cette coupure, j’avais besoin que ma fille aille chez moi, voir ma première maison et ma première école. J’étouffais dans ma vie, j’étais l’ombre de moi-même sans que personne s’en aperçoive et chaque jour fut un supplice jusqu’à ses vacances tant attendu.

Mon mari a compris énormément de choses sur moi grâce à ce voyage en voyant où j’ai grandi ainsi que mes habitudes. Cela m’a énormément touchée car pour moi qu’il vive vraiment « comme moi » était indispensable pour saisir parfois ma déprime d’être ici.

Je suis revenue plus sereine, plus confiante en l’avenir et surtout plus déterminée que jamais à faire en sorte que les choses changent. Je ne ferai plus rien pour faire plaisir à qui que ce soit, je ne prendrai plus sur moi : la vie est trop courte pour que je perde mon temps à écouter les autres et ce peu importe le lien que nous partageons. Le changement c’est pour bientôt.

Crédits photos : personnelles

 

 

Les commentaires sont fermés
Laisser un commentaire