Comment la maternité m’a définitivement éloigné des réseaux sociaux ….

Neuves-mois - Blog maman / Humeur  / Comment la maternité m’a définitivement éloigné des réseaux sociaux ….

Comment la maternité m’a définitivement éloigné des réseaux sociaux ….

Comme vous l’avez sans doute remarquer, je ne suis pas une accro des réseaux sociaux et je me déconnecte assez souvent pour souffler. J’ai été pendant très longtemps une addict avec mon ancien blog beauté et puis un jour j’ai tout stoppé. Je ne me reconnaissais plus dans cette manie de prendre en photo la moindre parcelle de ma vie. Je faisais les choses pour les partager et non plus parce que j’en avais envie. C’était systématique et au fur et à mesure j’avais l’impression que chaque « j’aime » c’était quelqu’un qui volait un peu de mon intimité que je lui offrais sur un plateau d’argent : comment des gens qui ne me connaissent pas peuvent-ils aimer ma bague de fiançailles ? Comment peuvent-ils être heureux pour moi alors que nous ne partageons rien ?

C’était devenu une évidence : à chaque fois qu’il m’arrivait un truc je devais le partager sur Instagram ou Facebook. C’était un réel besoin. Et à partir du moment où la photo part : l’évènement nous ne appartient plus. C’est foutu.

Enfin, il y a cette idée de devoir tout dire parce que justement on dit tout « à sa communauté » mais ce n’est pas notre famille, nos amis etc. La limite était floue pour moi et j’ai voulu reprendre la maîtrise de mes informations, de mon existence et surtout de ce que je disais aux autres.

C’était en 2015 et j’ai disparu. Tout a été fermé : mon blog, mon Facebook, mon Twitter et mon Instagram.

La maternité m’a rendu encore plus hostile face aux réseaux sociaux car je veux avant tout protéger mon enfant de tout cela. Je trouve que les mœurs ont bien changés et les gens sont de moins en moins bienveillants. Je souhaite rester à distance tant que je le peux, pour pouvoir me recentrer à tout moment sur mes priorités et ne pas me laisser envahir par cette fureur de tout partager. Alors pourquoi suis-je si méfiante face aux réseaux sociaux depuis que je suis devenue maman ?

Ce n’est pas mon vrai moi :

Je ne suis pas si différente dans la vraie vie mais pour éviter les polémiques, je ne donne pas toujours mon avis surtout concernant mes choix de maman.

Je ne suis pas branchée parentalité positive et encore moins activités manuelles. Je commence tout doucement à m’y mettre et je ne vais pas non plus devenir une adepte parce que je suis devenue maman. Il me tenait à cœur de surtout m’adapter à ma fille et non pas me donner une ligne directive à suivre.

Je ne voudrai pas lui inculquer des valeurs dont elle n’a pas besoin juste parce que c’est dans l’ère du temps. Aussi, je n’ai pas une vie bien trépidante et je ne vois pas l’intérêt de partager tous les instants de mon quotidien à mes abonnés. Je me suis remise à Instagram pour mon blog avant tout car c’est plus simple d’échanger entres mamans et pour avoir des nouvelles quand on est occupé. Je n’avais pas l’intention de retomber dans la folie des photos surtout avec un enfant en bas âge.

Pour moi, les instants avec elle sont très précieux mais aussi parfois très durs. Je ne l’ai jamais caché, être maman c’est un rôle difficile à endosser et je ne veux pas mentir en montrant que des moments magiques or je craque souvent avec les nuits blanches, les pleurs, les dents etc. Je traverse actuellement l’angoisse de la séparation; j’ai donc un bébé collé à moi toute la journée et qui hurle la nuit (cela mérite un article complet) alors je n’ai que mes cernes et ma détresse à partager. Comme on le dit souvent : il y a l’envers du décor, ce qui est « non instagrammable » et ses moments sont plus fréquents que l’on ne croit !

Ma fille et son anonymat :

Si cela tenait qu’à moi cela ne me dérangerait pas de montrer la frimousse de ma petite. Mais, tant qu’elle n’est pas encore apte à me confirmer que cela ne lui dérange pas : je ne le ferai pas. Son image lui appartient et je respecterai toujours ses choix.

Je montre très peu son visage et j’évite de coller une image sur sa grosse tête (je trouve cela dommage). Mon blog parle avant tout de maternité, de mon ressenti et de mes expériences, il n’est pas nécessaire à mon sens qu’elle apparaisse de manière systématique. Aussi, je ne veux qu’elle pense que chaque instant doit être immortalisé : il y a un temps pour tout et il faut savoir vivre les évènements avec spontanéité. Le fait de montrer ou pas son enfant sur internet est un sujet délicat, pour moi c’est avant tout pour respecter son enfance que je ne le fais pas.

Ce n’est pas toujours simple de trancher sur la question et pour éviter de regretter mes posts je préfère m’abstenir.

Cette distance nécessaire :

C’est une chose primordiale pour moi de me déconnecter. J’ai besoin de savoir que je ne suis pas dépendante et que certains moments m’appartiennent. Cela peut paraitre en décalage total avec le monde connecté dans lequel nous vivons mais je connais les ravages de cette addiction.

La maternité m’a permise de vivre spontanément, sans me prendre la tête et d’assumer pleinement les moments les moins drôles. Ma discrétion sur les réseaux sociaux c’est le reflet de mon état d’esprit et de cette volonté de vivre en retrait. J’échange souvent avec d’autres mamans avec lesquelles je suis devenue proche sans pour autant poster chaque jour une photo ou raconter ma vie. Les gens qui me connaissent savent que je reste accessible et que je suis assez réservée concernant ma vie privée sur les réseaux sociaux.

9 Commentaires
  • Maman Sur Le Fil
    11 décembre 2017 à 10 h 12 min

    Je pense que tu as tout à fait raison… j’aimerais avoir ce recul. Mais j’ai encore du mal à décrocher ! Je pense que ta façon de voir les choses est au contraire très saine !

    Virginie

  • Madame Bobette
    11 décembre 2017 à 16 h 46 min

    Je suis tellement d’accord avec toi! J’en suis à un moment où je me rends compte que cette vie virtuelle prend trop le pas sur la vie réelle. Je freine tout ça pour reprendre un rythme et une manière de faire plus saine. L’avenir nous dira si je mets une distance encore plus grande ou non 🙂

  • Picou
    12 décembre 2017 à 16 h 36 min

    Je pense que tu as raison – pas besoin de tout montrer de sa vie pour exister, ni pour plaire, je crois. Je ne montre que ce que j’ai envie – et sans avoir une vie palpitante, ni nulle pour autant – et je ne publie que ce que je suis prête à montrer de moi ou de mes filles. A savoir, loin de tout montrer! Et ça ne m’empêche pas d’apprécier tout ça et de fidéliser une communauté, qui même si elle reste petite, est très agréable. Tout cela me suffit mais c’est vrai que les réseaux sociaux ont des effets bien pervers qui vaudraient à eux seuls bien des articles…

  • Marine Alittlerainbow37
    22 décembre 2017 à 15 h 37 min

    Je trouve ce fonctionnement tout à fait sain. Moi même je ne poste pas tout sur les réseaux, je poste d’ailleurs très peu, par manque de temps, et parce que je veux vivre à 100% avec ma fille les moments que je passe avec elle, et non pas à travers l’écran de mon téléphone.
    Je fais le choix par contre, notamment sur instagram, de ne pas partager que les bons côtés, mais aussi les difficultés, les contraintes que représente un bébé. Car oui, quand je suis devenu maman, j’ai découvert un monde dont je ne soupçonnais rien. Tous les bébés que j’avais cotoyé par le passé m’avait semblé mignons et sages, mais je sais maintenant que c’est parce que je ne les voyais que ponctuellement. Je me retrouve de moins en moins dans les réseaux, et notamment instagram ou certain(e)s ne partagent que ce qui est beau et instagrammable. J’ai l’impression que c’est un monde fait uniquement d’apparences et de faux semblant. Pour autant, je n’arrive pas à m’en détacher, car quand je suis en détresse, il y a toujours quelqu’un pour me répondre et me soutenir ou m’apporter un conseil! Voila tout mon paradoxe vis à vis des réseaux. Bises ma jolie Sandra.

  • MissBrownie
    18 janvier 2018 à 15 h 55 min

    Pour moi, le temps a fait son oeuvre. Je me désintéresse de plus en plus des réseaux sociaux. Je ne vais quasiment plus sur twitter et de moins en moins sur instagram qui ne me correspond plus. Je n’ai plus cette envie de partager tout et n’importe quoi, de montrer que j’ai une vie, que je sors avec mes amies et encore moins les visages de mes enfants.
    Je te rejoins dans ta réflexion.

  • Marie
    28 janvier 2018 à 10 h 22 min

    Tout a fait je partage ton avis. C’est offrir sa vie sur un plateau d’argent et à tout le monde donc à n’importe qui! il y a d’autres applications pr mamans comme we moms très bien, on parle entre maman. Mais je refuse de livrer mon enfant en pâture sur différents réseaux sociaux. Autant immortaliser des photos de tous les jours et les mettre ds un album photo au moins ça lui fera de vrais souvenirs

Laisser un commentaire