L’enfant que j’étais …

Neuves-mois - Blog maman / Humeur  / L’enfant que j’étais …

L’enfant que j’étais …

Aujourd’hui je participe au TAG de la jolie blogueuse Marie et son blog à succés Picou-bulle. J’accepte rarement ce genre de défi car j’ai parfois l’impression d’être en décalage par rapport aux réponses des uns et des autres. Mais là c’est un sujet qui me plaît, qui permet de partager quelques pépites de notre enfance et de faire un  bilan de cet enfant que nous étions.

L’enfant que j’étais était une enfant :

Très réservée et très collante avec ma mère. Je n’ai jamais été très sociable (cela n’a pas changé) et dès mon plus jeune âge mes plus grandes peines sont restées dans mon cœur et aujourd’hui encore je ne me confie pas tellement. Je fais confiance qu’à une poignée de personnes et ce depuis toujours. J’ai toujours résolu mes problèmes en toute autonomie depuis mon plus jeune âge et avoir un entourage très restreint me réussi mieux qu’une bande d’amies.

L’enfant que j’étais avait pour jouet préférée :

Ma poupée noire Nina. Je l’ai traîné partout avec moi, j’ai été très heureuse de l’avoir eu en cadeau ! Elle avait la même couleur que ma mère et les mêmes cheveux bouclés. Je l’ai conservé très longtemps et avec les aléas de la vie j’ai fini par la perdre malheureusement.

Sinon, je n’étais pas très « jeu », je n’ai pas de patience et je ne suis absolument pas fair-play comme fille. Je vais essayer de travailler là-dessus maintenant que je suis maman car il va falloir s’y mettre.

L’enfant que j’étais se régalait de :

Fruits. En tant que fille des îles je suis une grande mangeuse de fruits et je ne suis pas fan des gâteaux. Je me désole souvent dans de grands restaurants de ne pas voir d’ananas ou de fruit de la passion. Je suis très difficile avec la nourriture : je déteste le fromage, les abats, les soupes (je ne comprends pas ce truc c’est définitif !). Je fais un effort considérable lorsque nous sommes invités mais malheureusement il y a toujours un aliment qui ne me convient pas à la carte ! C’est pour cela que les hôtes me demandent souvent en amont ce que je mange ou pas pour éviter tout quiproquo.

La nourriture réunionnaise et métropolitaine ont parfois des différences et n’ayant pas été élevé avec des épinards ou des repas chauds (l’hiver chez moi c’est 26 degré n’est-ce pas) je n’ai pas pris l’habitude avec certaines choses.

L’enfant que j’étais s’est fait gronder un jour parce que :

Je n’ai pas de souvenir où je me suis fait gronder car j’étais assez sage dans l’ensemble. Je dirais peut-être une fois parce que j’étais partie jouer chez une copine alors que j’avais des divisions à faire (en même temps à ma décharge c’est moins drôle que les mathématiques).

L’enfant que j’étais rêvait de :

J’ai toujours été très terre à terre comme fille, je n’avais pas de rêve à proprement parler mais j’ai toujours voulu voyager. Je ne me voyais pas rester à la Réunion : il fallait découvrir le monde. J’ai eu l’immense chance de vivre deux ans en Afrique et j’ai parcouru divers pays : Maroc, Djibouti, Ethiopie, Afrique du Sud, Congo. Ce fut un périple inoubliable et d’avoir visité ce continent tant décrié me permet chaque jour de relativiser. J’ai rencontré des gens simples, bienveillants et qui contrairement à ce que l’on voit dans les médias ne manquent de rien. Ils m’ont accueilli chez eux avec simplicité et jamais je n’oublierai cette hospitalité que je ne retrouve pas toujours en métropole. Pour moi, il faut parfois sortir de sa zone de confort et aller voir ailleurs d’autres modes de vie. J’espère transmettre cette curiosité et cette ouverture d’esprit à ma fille.

L’enfant que j’étais lisait :

Beaucoup. Je lis un livre en 48h même encore aujourd’hui. Je suis une grande fan de thriller psychologique avant je lisais toujours la fin pour savoir le dénouement ! Maintenant j’ai grandi, j’évite de le faire mais la tentation est là … J’aime beaucoup les livres de développement personnel et plus particulièrement ceux de Jacques Salomé. C’est ma mère qui m’a initié à cet auteur qui offre une belle vision de la vie que j’apprécie particulièrement.

Je me ressource souvent grâce à ses livres lorsque je ne vais pas bien et que je ressens le besoin de faire une pause dans mon parcours de vie et ce depuis mon adolescence.

L’enfant que j’étais trouverait mon moi d’aujourd’hui :

… équilibrée. J’ai eu une adolescence très difficile et sincèrement j’aurai pu mal tourner. Je ne sais toujours pas comment j’ai pu m’en sortir. Je n’aurai jamais cru avoir tous ce que je possède aujourd’hui : une maison, un mari et une fille. Je n’avais pas de rêve, je vivais au jour le jour et c’était déjà bien de survivre à une journée comme la mienne. Je savoure à présent cet équilibre trouvé, je mesure cette chance inouïe d’avoir pu construire ma famille et je n’oublierai oh grand jamais d’où je viens …

Je suis assez discrète sur cette partie de ma vie non pas parce qu’elle est encore douloureuse mais parce que pour moi c’est un chapitre clos. Mon enfance n’a pas toujours été idyllique mais j’en suis ressortie très forte c’est l’essentiel.

3 Commentaires
  • Maman Sur Le Fil
    13 novembre 2017 à 10 h 15 min

    Ravie que tu aies pris le temps de participer à ce joli TAG et de te revoir par ici… J’adore tes photos d’enfance. Effectivement, cela ne doit pas forcément être simple de s’adapter à une autre culture, que ce soit culinairement parlant ou autre… Je suis ravie de lire que tu as su rebondir et que les difficultés de ton adolescence (quelles qu’elles soient) t’ont permis de trouvé un équilibre qui te rende heureuse.

    Bises

    Virginie

  • Picou
    13 novembre 2017 à 14 h 29 min

    Merci de ta jolie participation! Ton témoignage est intéressant de par ce décalage culturel et puis parce que je crois qu’on te reconnait bien dans la description de l’enfant que tu étais! Merci d’avoir pris le temps de partager ces petites bribes de souvenirs des îles!

  • Madame Bobette
    13 novembre 2017 à 16 h 38 min

    Je suis contente de lire ta participation à ce TAG! Tu étais toute mignonne comme petite fille 🙂 Finalement, le portrait que je me faisait de toi est plutôt cohérent avec ce que tu nous partages! Ca a du être une riche expérience ce petit bout de vie en Afrique!!

Laisser un commentaire