Cette mère que je ne suis pas … et que j’assume !

Neuves-mois - Blog maman / Maternité  / Cette mère que je ne suis pas … et que j’assume !

Cette mère que je ne suis pas … et que j’assume !

Dure semaine avec ma charmante petite fille et son pic de croissance. C’est simple, j’ai mis une semaine à écrire ce billet mais je suis venue à bout des pleurs, des coliques et des gaz. Bref, j’y consacrerai un article entier car il y a bien évidemment des choses à dire si cela peut aider certaines d’entre vous car j’ai été pour ma part assez désemparée. Aujourd’hui, je vais vous parler un peu de la mère … que je ne suis pas ! Oui, parce que j’ai lu beaucoup d’articles sur les habitudes des mamans et leurs styles de vie mais je ne m’y retrouvais pas tellement. Nous sommes toutes différents et nous voulons toutes le meilleur pour nos enfants  : mais c’est quoi le meilleur ?

En tant que novice et ne souhaitant pas d’autres enfants c’est assez effrayant parfois de lire ce qui nous attend une fois lancée dans cette aventure qu’est la maternité. Je m’efforce donc de partager un peu de mon nouveau quotidien qui est certes parfois difficile mais pas si chamboulé que cela depuis l’arrivée de notre fille. Lorsque je lisais des billets avec tous ce que les mamans mettaient en place : j’ai pris peur ! Je n’étais pas à la page je ne savais absolument pas qu’il existait des lingettes lavables ou encore que l’on pouvait fabriquer son propre liniment. J’ai tout de suite compris que je ne serai pas cette mère-là malgré tous mes efforts. 

Je ne pourrai jamais consacrer 100% de mon temps à ma descendance malgré tout l’amour que je lui porte. Et je commettrai des erreurs, je serai sans aucun doute maladroite mais c’est moi, c’est de cette manière que j’ai choisie de l’élever : avec sincérité.

Je ne suis pas adepte du bio et du naturel :

Je salue toutes ces mamans qui se lancent dans l’aventure des couches lavables par exemple ou qui essaient de transmettre une hygiène de vie saine à leurs enfants. De mon côté je ne lis jamais les étiquettes des produits, je regarde souvent les avis avant d’acheter mais je fais confiance aux marques que j’utilise pour moi en gamme pour bébé. Je vise le pragmatique avant tout et lors de mes courses je prends ce qu’il me plaît le plus souvent. Je suis plutôt attirée par les bienfaits que par la composition.

Je sais que je pourrai faire un effort sans doute mais pour l’instant, je ne suis pas encore convaincue …

Je suis tout de même contre la surconsommation alors j’achète uniquement ce dont j’ai besoin que ce soit en terme de vêtements, nourriture ou produits de beauté. Je fais très souvent le tri dans ma penderie et maintenant dans celle de ma fille pour donner ou vendre des fringues. Je fais le plein généralement pendant les soldes et/ou promotions et il est rare que je fasse mes emplettes en dehors de ses événements. Je n’achète jamais rien sur un coup de tête, je prends parfois trois jours pour valider un panier sur internet, le temps de bien comparer et de réfléchir. Alors oui, chez moi c’est Sephora et H&M mais c’est maîtrisé.

Je ne me suis pas mise au « fait maison » :

Je te rassure chères lectrices, je ne suis pas devenue un cordon bleu ! Malgré l’arrivée de notre fille, rien n’a changé c’est toujours Monsieur aux fourneaux et moi au repassage. Il s’occupe de sa fille autant que moi et nous faisons comme toujours ce que l’autre n’aime pas faire et c’est pour cela que je me retrouve à changer les couches et lui à calmer ses pleurs (pour ma part, j’ai trop mal au cœur selon les jours). C’est toujours aussi fluide et clair entre nous, chacun peut prendre la place de l’autre si l’un est fatigué. Tu imagines donc que l’idée de concocter des petits pots maison pour ma fille ne m’a absolument pas effleuré l’esprit. La seule chose que je souhaite faire c’est préparer des plats réunionnais une fois qu’elle pourra les manger afin qu’elle puisse goûter aux deux cultures à la crèche. Par contre, je suis toujours fan de la pâtisserie et je prends plaisir à faire mon petit gâteau pour le goûter.

J’ai pensé à me mettre à tricoter pendant ma grossesse pour confectionner des petits chaussons à ma petite mais vu mon degré de patience : j’ai vite abandonné.

Je fais avec le minimum :

C’est surtout au niveau des sorties avec bébé où là je ne veux pas me retrouver avec une tonne d’affaires avec moi. Je n’ai pas de sac à langer, encore moins de poussette (oui je vis en 2017) alors j’emporte le minimum quand je ne vais pas loin voici le contenu de mon sac : un tapis à langer nomade, 2 couches, 1 tenue de rechange, 1 sucette et 2 langes.

C’est la même chose pour les vêtements jusqu’à ses 6 mois, je n’ai pas fait de folies. D’ailleurs, je n’ai pas de photos de jolies ensembles à te montrer car je n’ai que des bodys et des pyjamas. Les seules choses dans lesquelles j’ai investi sont les chaussures et les manteaux (comme pour moi d’ailleurs).

Ma fille a maintenant 6 semaines et je peux dire que je ne l’habille pas tant que ça même pour les sorties. D’ailleurs elle m’enlève systématiquement les pantalons, les shorts, les couvertures : elle aime avoir les gambettes à l’air depuis la maternité (ce qui me posera un problème cet hiver) !

Pour chaque mois, j’ai acheté un trousseau de vêtements et je m’y suis tenue. Pareil pour le matériel de puériculture : l’essentiel pas de superflu.

Alors oui, parfois j’ai honte de ne pas faire plus pour le bien-être de ma fille et l’environnement mais je suis en accord avec mes décisions. Adopter ce genre de comportements demande un grand investissement et je ne suis pas prête encore … Qui sait j’aurai une prise de conscience un jour ! En attendant, c’est no prise de tête au quotidien, les journées sont tellement courtes qu’il faut optimiser avant tout.

Crédits photos : personnelles.

19 Commentaires
  • Picou
    22 mai 2017 à 9 h 47 min

    Je crois que tu as bien raison, de suivre tes envies et besoins et de ne pas t’inquièter de tout ce qu’on voit sur le net. Chacune a sa façon de faire, je crois qu’on utilise toutes des matériels et équipements différents, qu’on a des façons de faire différentes, et des habitudes qui nous sont propres. Il n’y a pas de manière figée ou idéale d’élever un enfant – il a besoin d’amour, de soin, de temps, et le reste est secondaire. Tout comme toi (et j’avais d’ailleurs fait un article plus général là dessus) il y a plein de ces « modes » en vogue sur la blogosphère parentale, auxquelles je n’adhère pas forcément. Personne n’a raison, ni tort, chacune fait ce qui lui correspond, et c’est très bien comme ça.

  • Maman sur le Fil
    22 mai 2017 à 11 h 02 min

    Tu as bien raison de faire comme tu le sens… rien ne vaut l’instinct d’une mère… même si les réseaux peuvent parfois nous faire penser le contraire et nous culpabiliser. Le plus important c’est de l’aimer… à ta manière.

    Bonne journée

    Virginie

  • Et dans ces mots
    22 mai 2017 à 13 h 03 min

    Tu n’as pas de raison d’avoir honte. Tu fais déjà ce qu’il faut pour le bien-être de ta fille.
    Ce n’est pas parce que tu ne le fais pas comme les autres que tu ne le fais pas….

  • Mumtwokids
    22 mai 2017 à 13 h 06 min

    On fait comme on veut et comme on peut d’abord ! Tu as raison et il ne faut pas se culpabiliser avec ça…l’essentiel c’est que tu sois bien dans tes baskets et que ton petit bout Le ressente.

  • pellicule de vie
    22 mai 2017 à 13 h 31 min

    Hé bien tu as raison! Ici mes boys étaient essentiellement habillé en pyjama ou body quand on ne sortait pas :). Le stric minimum..
    Pas besoin de s’ncombrer avec pleins de trucs qui ne serviront peut-être qu’une fois! Je ne suis pas non plus adepte des couches lavables et de la fabrication maison.. Lol. Comme toi, les pâtisseries mais les purées je les fiasait moi. Bel article :*

  • Virginie Neleditesapersonne
    22 mai 2017 à 23 h 49 min

    A l’arrivée de mon second j’ai complétement laissé tomber le « fait maison » !. Je compte bien m’y remettre prochainement mais pour l’instant, je privilégie le pratique et même si j’ai de plus en plus une tendance bio/écolo; je me suis remise à un certain nombre de produits industriels sans aucune culpabilité ! A chaque moment ses priorités, et je n’ai aucune idée de comment font ces mamans qui arrivent à gérer les couches lavables, la confection des produits et la gestion d’un petit bout de quelques semaines …! Aucune culpabilité à avoir, ta fille se sentira bien si tu te sens bien et c’est tout 🙂
    Et tout ce dont elle a besoin ce ne sont pas des produits bio ou autre, c’est de ton amour :-). Le reste, tu auras bien le temps d’y penser quand elle sera plus grande, si tu as envie de t’y mettre 🙂

  • Madame Lavande
    23 mai 2017 à 11 h 26 min

    Heureusement qu’il y a des mamans qui osent dire qu’elles ne font pas tout parfaitement 😉 ça rassure un peu, parce que à force de voir des articles « maternage » on est vite culpabilisée. Je ne dis pas que je n’adhère pas à tout ça, mais souvent on ne lit que le positif, la blogosphère c’est finalement un miroir assez déformant de la parentalité réelle.
    Je crois comme toi que chacun fait de son mieux, avec ses moyens, ses envies et ses principes (et même ses contradictions !).
    Finalement ta fille se trouve surement bien mieux avec une maman qui suit son instinct et détendue qu’avec une maman se forçant à faire ce qui est présenté comme « le mieux » mais sous pression 🙂

  • Chutmamanlit
    24 mai 2017 à 13 h 40 min

    Je suis adepte du bio et du naturel et je fais un peu de fait-maison mais… je l’étais déjà avant ! Du coup, c’est vraiment venu naturellement pour moi et ça ne m’a pas rajouté de charge de travail supplémentaire (parce que bon, il y a déjà bien à faire avec un enfant !)
    J’avoue que je trouve chouette que certains parents s’y mettent suite à une prise de conscience venue avec leur parentalité nouvelle mais il est inutile de culpabiliser les autres… De toute façon, changer son style de vie pour une démarche plus naturelle/écolo/whatever (il y a tellement de manière et de choses différentes à faire) de manière pérenne et durable n’est possible que si on y croit vraiment et que c’est important.

    Donc si la démarche ne te parle pas plus que ça, ce serait contreproductif d’essayer de t’y mettre « parce que c’est la mode » de toute façon ! Mais c’est marrant, parce que pour moi, réfléchir à sa consommation et se contenter du minimum c’est déjà une démarche vers un mode de vie plus naturel 😀 Donc finalement, tu y es quand même un petit peu, dans la mesure de ce que tu te sens de faire, et c’est tout ce qui compte !

  • Nicoline
    28 mai 2017 à 14 h 32 min

    « L’enfant n’a pas besoin de parent parfait mais de parents authentiques » Bel article !

  • Pititefleur
    30 mai 2017 à 9 h 26 min

    Je crois que le plus important c’est de faire comme on le sent !
    Après tout, si toi tu es en phase avec ta manière de faire et que ton conjoint également, je dirais que toutes les conditions sont requises pour que tout se passe au mieux.
    En tous les cas, ton article fait plaisir à lire et j’espère arriver à être aussi sereine que toi !

Laisser un commentaire