Humeur

Ma fille est métisse même si pour l'instant elle ne me ressemble absolument pas : elle a du sang réunionnais et je tiens à ce qu'elle découvre cette culture. Cela fait onze ans que je vis en France Métropolitaine et je m'y fais toujours pas sur certains points nous sommes vraiment opposés, ce n'est donc pas simple de jongler entre les deux. Depuis que je suis maman, je me questionne sur l'éducation que je souhaite donner à ma fille. Je vois passer beaucoup d'articles sur "l'éducation bienveillante / positive " mais j'ai un peu de mal à m'identifier dans les réactions...

Aujourd’hui, chères lectrices, je te propose d’en savoir plus sur ma vie de jeune maman en te dévoilant quelques détails (pas forcément croustillantes !). Comme je suis souvent nommée au Liebster Award et que j’en ai déjà fait un que vous pouvez retrouver sur mon blog, j’ai décidé de faire autrement !

La dernière fois je cherchais une photo de moi pour changer mon avatar sur Hellocoton et je me suis rendue compte que je n'en avais plus. Moi, narcissique de première je n'ai pas une seule photo récente de moi. Rien. J'ai un million de clichés de ma fille mais plus de moi. J'ai eu ce sentiment étrange de ne pas avoir existé avant cette vie de maman et de femme mariée. Je me suis oubliée. Malgré tous mes efforts pour ne pas perdre cette habitude : je l'ai fait. Certains diront que j'ai grandi, que j'ai compris que faire 50 selfies...

J'ai énormément écrit sur l'amour et les relations amoureuses sur divers blogs. Non pas que je suis une experte mais ce fut mon sujet d'étude puisque j'ai été en fac de psychologie plus précisément en développement et systéme d'attachement de l'être humain. Mon sujet de mémoire était "le prince charmant : mythe ou réalité ?". Oui, j'ai voulu savoir si rencontrer LA personne était réellement possible, quels en sont les signes concrets et surtout pourquoi se trompe-t-on si souvent ? Oui, j'ai voulu savoir ce qui nous brisait le coeur et qui nous faisait finalement douter sur l'amour par la suite. Le rôle...

Comme je l'ai déjà écrit dans plusieurs articles, j'ai une grossesse plutôt agréable. J'ai tenu au travail jusqu'au congé pathologique car par prévention ma gynécologue a préféré me mettre au repos complet même si j'allais plus ou moins bien. Elle ne voulait pas prendre de risques afin d'être prête pour le jour J. Je ne suis pas partie le coeur léger puisque personne ne me remplace sur mon site et il est donc actuellement fermé ce qui me peine pour les étudiants et leur prise en charge. J'ai un grand sens professionnel et être partie ainsi m'a un peu secoué. Je...